Le kokochnik

Les origines de la légendaire tiare des années 1920


L’apport le plus populaire du costume traditionnel russe est sans doute le kokoshnik, une coiffure festive du nord de la Russie, dont s’inspirent chapeliers et joailliers.

Kokochnik, Russie, XIXe siècle, papier, soie, métal, perles, verre, collection Chabelskaya, Brooklyn Museum Costume Collection at The Metropolitan Museum of Art, New York

Coiffure de tête traditionnelle en forme de couronne recouvrant le front, le kokoshnik possède souvent des décorations en perles ou en nacres attachées devant au niveau du front, tandis que derrière il comporte des bandes de tissu précieux descendant le long du dos.

Ballerine russe Anna Pavlova portant un kokochnik, 1911

On utilise des tissus précieux comme le brocart, le velours et la soie, ainsi que le passement, les perles, la nacre, les pièces métalliques avec du verre et des pierres, ou les feuilles métalliques. La broderie de fil d’or était aussi utilisée.

Photographies des mariées portant des tiares dont la forme s’inspire du kokochnik, Vogue Paris, 1925

Le kokoshnik est interprété par les créateurs français en chapeau de jour comme de soir. C’est du kokoshnik que provient la légendaire tiare des années 1920, portée lors des bals, des mariages ou autres grands événements. Le kokoshnik confère au visage une intensité dramatique. On l’orne de broderies exotiques ou de bijoux stylisés, ou encore de plumes d’autruche enduites de glycérine.

Elisa Lauth, Bandeau, tulle, dentelle, argent, strass, tube (perle), vers 1925, Palais Galliera, Paris

Le kokoshnik peut également être cousu sur des turbans, des toques ou des chapeaux cloches. Jeanne Lanvin crée une collection des chapeaux reprenant les formes des coiffes russes.

Lanvin, chapeau de style russe, Vogue Paris, 1919

La maison « Auguste Bonaz » offre même des peignes-kokoshnik en plastique.

Auguste Bonaz, peignes en forme de kokochnik, Vogue Paris, 1924


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.